Traitements pour enfants et adolescents

Traitements pour enfants et adolescents

Poser une question ou laisser un commentaire

  1. Aurore Bouix dit :

    Bonjour,

    Nous aimerions avoir un deuxième avis. Notre dentiste actuel a fait un bilan orthodontique à nos deux enfants (photos, empreintes, etc), mais nous venons de découvrir qu’il ne fait pas partie de l’association des orthodontistes du Québec. Nos enfants devront-ils repasser au complet les examens ou pouvez-vous nous donner votre avis avec le dossier existant?

    Cordialement,

    1. Isabelle Baillargeon dit :

      Plusieurs dentistes offrent des soins d’orthodontie à leurs patients, mais ils ne peuvent effectivement pas toujours effectuer la correction, car ils ne possèdent pas toute l’expertise que possède un orthodontiste. Le fait d’avoir identifié un problème orthodontique est déjà très bien. Une simple visite de consultation qui correspond à la première visite permettra de vous confirmer la correction la plus appropriée et la période la plus favorable pour traiter vos enfants. Il est essentiel pour moi de voir vos enfants car plusieurs corrections peuvent varier en fonction de leur période de développement. Vous pouvez bien entendu apporter tous les documents de l’analyse déjà effectuée. Il est important que soyez bien en confiance! Il me fera plaisir de vous recevoir en consultation afin de vous confirmer le choix de traitement le plus approprié. Un sourire, c’est pour la vie!

  2. Jonathan dit :

    Bonjour,

    Je suis confus concernant le juste traitement à choisir pour mon fils. Il a une malocclusion de classe III ainsi que la mâchoire du haut trop étroite. L’orthodontiste me propose un traitement sur trois phases, incluant le masque facial à porter de nuit, alors qu’un dentiste spécialisé en orthodontie me propose un traitement simple avec un appareil d’expansion palatine. Le premier dure de 12 à 18 mois et implique trois appareils différents en plus de six broches et le second implique un seul appareil ainsi que deux broches seulement et dure neuf mois.

    J’avoue que je suis perdu; que faire? Comment faire notre choix en tant que parents? En plus, ce sont des diagnostics totalement différents. Je veux le mieux pour mon garçon, peu importe le prix, mais je ne veux pas lui faire faire un traitement long et exigeant si cela n’est pas nécessaire. Merci!

    1. Isabelle Baillargeon dit :

      Bonjour,

      Vous avez raison, il n’est pas simple de s’y retrouver. La malocclusion de classe III nécessite en général le port du masque facial en combinaison avec l’appareil d’expansion palatine afin d’élargir et d’avancer la mâchoire supérieure. La classe III évolue avec le développement car la mâchoire inférieure se développera plus rapidement vers l’avant. Étant donné qu’il n’existe pas d’appareil qui permet de reculer la mâchoire inférieure, il est ainsi préférable de stimuler le plus possible la mâchoire supérieure à se développer. Effectivement, il arrive très souvent que des boîtiers orthodontiques soient indiqués pour les incisives supérieures, car la mâchoire supérieure étroite occasionne un manque d’espace pour leur alignement. Il faut en fait éviter le plus possible qu’une incisive supérieure ne demeure derrière les incisives inférieures lorsque les dents se touchent ensemble. Enfin, la malocclusion de classe III devra être réévaluée à l’adolescence et plus tard vers la fin de la croissance, car comme déjà mentionné, elle évolue avec le développement. Bien entendu, le fait d’effectuer une expansion seulement est déjà bien. Le dentiste connaît assez bien l’appareil d’expansion, mais est souvent moins confortable avec les corrections de classe III et réfère par la suite pour poursuivre la correction.
      Au plaisir,
      Dre Isabelle Baillargeon

  3. Loubies dit :

    Bonjour,
    Après avoir mis des boîtiers orthodontiques en haut et en bas, puis installé des ressorts entre les deux mâchoires, on nous dit aujourd’hui qu’il est nécessaire d’arracher 4 prémolaires.
    Qu’en pensez-vous ?
    Merci d’avance,
    Sonia

    1. Isabelle Baillargeon dit :

      Les ressorts ont possiblement été utilisés pour réduire le décalage entre les dents du haut et celles du bas. Le but de recommander des extractions en cours de traitement est de réduire l’inclinaison des dents antérieures qui peut être trop prononcée vers l’avant. C’est en fait un calcul effectué sur votre radiographie céphalométrique qui permet de confirmer la nécessité d’extraire des dents ou non. Il ne faut pas dépasser un certain degré d’inclinaison vers l’avant pour assurer la stabilité dans la position de vos dents.
      Au plaisir,
      Dre Baillargeon

  4. Chantal dit :

    Bonjour,

    Mon enfant de 10 ans a une malocclusion de Classe 2 division 1 *end on* (prémolaires et canines alignées de chaque coté) avec overjet de 7.0 mm. De plus, les incisives du bas touchent au palais.

    Pouvons nous corriger cela seulement avec une expansion palatine et espérer que la mâchoire du bas grandisse plus que celle du haut ou bien est-il préférable d’avoir recours à un appareil à ressorts? J’ai deux avis d’orthodontiste complètement différents à des prix complètement différents également.

    De ce que j’en comprends, les traitements en deux phases ne sont généralement pas recommandés pour les malocclusion de Classe 2, car plus long et dispendieux… Mais pour une Classe 2 *end on*, est-ce une bonne décision de traiter en deux phases et d’espérer que la nature répare la malocclusion ou est-ce trop risqué? Que feriez vous dans cette situation?

    Merci de votre aide.

    1. Isabelle Baillargeon dit :

      La malocclusion de Classe 2 nécessite, en très grande majorité du temps, la correction des dents du haut et du bas. Un surplomb horizontal important de 7.0 mm et un contact des dents inférieures au palais rendra essentielle la correction des deux arcades, haut et bas. Ainsi, il est grandement probable que la Phase I ne soit pas suffisante. L’expansion palatine est un appareil exceptionnel pour corriger la largeur du maxillaire supérieur et pour favoriser la croissance, mais n’est définitivement pas approprié pour corriger la relation de Classe 2. La différence entre les deux propositions est en fait une 1ère phase qui vise à favoriser la croissance et un traitement plus complet. L’âge idéal pour corriger une relation de Classe 2 se situe en moyenne entre 11 et 13 ans. Enfin, le traitement de choix pour corriger la relation de Classe 2 demeure l’appareil de type « Carrière » suivi par des boîtiers orthodontiques ou par des gouttières Invisalign.
      Dre Baillargeon

Votre adresse de messagerie et votre téléphone ne seront pas publiés. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).